projet-du-territoire

Les grands projets de l’Agglo

Un lycée à Saint Gilles Croix de Vie !
Programmé aux Vergers d'Eole, le lycée a ouvert ses portes en septembre 2021.
La Région des Pays de la Loire, qui a la compétence "lycée", a confié les contours de l'établissement au cabinet parisien d'architecture Epicuria.

Depuis sa création en 2010, le Pays de Saint Gilles Croix de Vie s’était fixé pour objectif de doter la 3ème aire urbaine de Vendée d’un lycée, équipement qui faisait jusqu’alors défaut.

Après l’annonce de la création d’un lycée sur notre territoire en mars 2015, l’Agglomération s’est mise au travail pour participer activement à la concertation lancée par le Conseil Régional. L’objectif ? Associer élus, parents d’élèves, lycéens, représentants de la société civile, pour faire de ce nouvel établissement éducatif un exemple de réussite en termes de conception et d’ouverture, pour un coût maîtrisé.

L’établissement, construit aux Vergers d’Eole à Saint Gilles Croix de Vie, a ouvert ses portes aux élèves de seconde à la rentrée de septembre 2021 et accueille des cursus généraux, techniques et professionnels. 2022 accueillera les secondes et les classes de premières. Les terminales viendront compléter les effectifs à la rentrée 2023.

Les équipements sportifs du lycée relèvent de la compétence de la collectivité, ils sont donc gérés par l’Agglomération.

En parallèle, les élus du Pays de Saint Gilles Croix de Vie ont lancé une réflexion sur la capacité d’accueil des deux collèges de Saint Gilles Croix de Vie qui sont aujourd’hui saturés et dont la desserte n’est pas toujours aisée avec les 26 circuits de ramassage scolaire. Des discussions ont été engagées avec le Département de la Vendée au vu des données démographiques qui démontrent le sous-équipement du Pays de Saint Gilles Croix de Vie en la matière, par comparaison avec d’autres territoires vendéens.

https://youtu.be/RlwbIp8P9LM

« Parc d’activités de rayonnement départemental, le Vendéopôle est opérationnel depuis 2014. D’une superficie de 45 hectares, il est situé sur les communes de Givrand et de Saint Révérend, au croisement de deux axes majeurs : la RD6 (axe La Roche sur Yon / Saint Gilles Croix de Vie) et la RD32 (axe Challans / Les Sables d’Olonne) ».

 

QU’EST CE QU’UN VENDÉOPÔLE ?

Carte-generale-Vendeopoles

Nés en 1991 de la volonté du Conseil général de la Vendée, les Vendéopôles sont des parcs d’activités implantés sur une quinzaine de communes du département. Participant fortement à la structuration économique de leur territoire, les Vendéopôles se caractérisent notamment par :

  • une superficie de 40 ha au minimum, d’un seul tenant,
  • un « paysagement » de qualité (espaces verts, arbres, intégration des parkings et des dépôts de déchets),
  • des aménagements spécifiques (signalétique commune, réseaux haut-débit, etc),
  • une qualité architecturale des constructions,
  • une qualité environnementale du site.

Constitué de parcelles viabilisées de tailles importantes, un Vendéopôle est destiné à accueillir aussi bien des entreprises vendéennes en développement, que des entreprises venant de l’extérieur du département.

 

LE PLAN DU VENDEOPOLE DU PAYS DE SAINT GILLES CROIX DE VIE

plan-general-du-Vendeopole-du-Pays-de-Saint-Gilles-768x594-page-001-1

Outre son siège social implanté depuis 2013, Bénéteau a acheté 17 hectares de terrains afin d’y installer prochainement un important site de production de bateaux.

En 2016, l’entreprise « Menard Créations » (piscine, spas) a rejoint le site.

 

LOCALISATION

EN SAVOIR PLUS

Plus d’informations sur le site de Vendée Expansion – vendee-expansion.fr/vendee/pages/vendeopoles.html

Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) 

En 2015, la Conférence de Paris sur le Climat a défini un objectif ambitieux : limiter la hausse moyenne des températures à 2°C, voire 1,5°C à l’horizon 2100. Pour la France, il s’agit de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre et de réduire de 50% les consommations d’énergies d’ici 2050. Pour atteindre ces objectifs, la loi Transition Energétique pour la Croissance Verte renforce le rôle des intercommunalités en leur confiant l’élaboration des Plans Climat Air Énergie Territorial (PCAET). 

En 2015, la Conférence de Paris sur le Climat a défini un objectif ambitieux : limiter la hausse moyenne des températures à 2°C, voire 1,5°C à l’horizon 2100. Pour la France, il s’agit de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre et de réduire de 50% les consommations d’énergies d’ici 2050. Pour atteindre ces objectifs, la loi Transition Energétique pour la Croissance Verte renforce le rôle des intercommunalités en leur confiant l’élaboration des Plans Climat Air Énergie Territorial (PCAET). 

Le constat fait par le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC) est sans équivoque : il confirme que le climat mondial s’est déjà réchauffé d’environ 1°C en moyenne entre 1850 et 2017 et que le niveau des mers est monté d’environ 9cm entre 1998 et 2018. 

Face à ce bilan et aux impacts déjà observés (inondations, tempêtes, vagues de chaleur sans précédent), plusieurs États se sont engagés lors de la COP 21 à contenir la hausse des températures et l’émission de gaz à effet de serre. 

La France, signataire de cet engagement, a fixé ses objectifs à l’échelle nationale via la Loi Transition Énergétique pour la Croissance Verte (TECV) du 17 Août 2015. La TECV renforce le rôle des collectivités en matière de transition énergétique. Le Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET ou Plan Climat), obligatoire à compter du 31 décembre 2018 pour les EPCI supérieurs à 20 000 habitants, en est la concrétisation locale. 

Le Plan Climat Air Énergie Territoriale, c’est quoi ? 

C’est le projet de développement durable du territoire, réaliste, prospectif, transversal, portant sur les thématiques « Climat-Air-Énergie ». 

Le PCAET planifie les actions concrètes à réaliser sur le territoire sur les 6 années de sa durée, il est composé : 

  • D’un diagnostic : état des lieux des consommations d’énergies, de la production d’énergie renouvelable, d’une analyse des émissions de gaz à effet de serre et du stockage de carbone, d’une étude de la qualité de l’air et de l’observation de la vulnérabilité du territoire face au changement climatique 
  • D’une stratégie prospective : définition des priorités et des objectifs de la collectivité à moyen et long terme (2030 et 2050) 
  • D’un programme : actions à mettre en œuvre pendant les 6 ans de PCAET 
  • D’un dispositif de suivi et d’évaluation : réalisation des actions et des objectifs fixés. 

L’évaluation du PCAET permet d’en tirer les enseignements pour définir un nouveau Plan Climat, actualisé, au plus proche de la réalité de l’évolution climatique et de notre capacité à atteindre les objectifs fixés localement.

 

La particularité du Plan Climat Air Énergie Territorial : 

Le PCAET est l’intégration d’une multitude de thématiques, toutes en lien avec les sujets Climat-Air-Énergie (mobilité, urbanisme, habitat, biodiversité, transition énergétique, climat, santé, déchets, …) : il a une vocation transversale et doit donc s’articuler avec les politiques sectorielles (PLU, PLH, SCOT, schéma vélo, …). 

Sa réussite nécessite la mobilisation et l’implication de l’ensemble des parties prenantes du territoire ; c’est l’affaire de tous : habitants, entreprises, associations, collectivité, … 

Le premier PCAET du Pays de Saint Gilles Croix de Vie  Agglomération : 

Le Pays de Saint Gilles Croix de Vie Agglomération s’est engagé dans la réalisation, l’animation et la mise en œuvre de son premier PCAET, aux côtés du SyDEV (Syndicat d’Énergie de la Vendée) et de l’ensemble des collectivités vendéennes, toutes engagées dans des Plans Climats. L’élaboration du Plan Climat a commencé en 2019. 

Des temps de concertations ont été organisés : avec les élus pour la stratégie, et avec des partenaires identifiés pour des thématiques du plan d’actions, (Cf. planning ci-après). 

Après validation des instances communautaires, les fiches actions qui en découlent sont en cours de rédaction par les services de l’Agglomération. 

La préservation de l’environnement, la démarche participative : des axes forts de la nouvelle politique intercommunale : appropriation du projet par les équipes politique : 

Les élus intercommunaux, particulièrement conscients de l’enjeu majeur que représente pour le territoire la réussite du PCAET, souhaitent s’approprier le projet pour en confirmer ou en redéfinir les enjeux, les choix et les objectifs. 

Au-delà du PCAET, il s’agit de toute une dynamique locale qui s’articule autour de l’environnement pour se décliner à tous les échelons (du noyau familial aux entreprises locales) et dans tous les domaines (de l’éducation aux travaux d’isolation, en passant par le sport et le loisir). 

C’est à ce titre qu’une réunion est prévue le 11 février prochain, avec pour objectifs : 

De permettre aux élus et aux forces vives du territoire de s’approprier le projet de PCAET. 

Les points suivants seront présentés : 

– la démarche du Plan Climat 

– la synthèse du diagnostic et des enjeux Climat-Air-Énergie 

– les objectifs stratégiques définis 

Identifier les objectifs et les thématiques à retravailler : des ateliers thématiques seront proposés à la fin de la réunion auxquels les participants pourront s’inscrire. 

  

POUR PLUS D’INFORMATIONS : 

LIENS UTILES : 

ADEME https://www.ademe.fr/ 

Air Pays de la Loire http://www.airpl.org/ 

TEO, l’observatoire Ligérien https://teo-paysdelaloire.fr/ 

Depuis 2015, le Pays de Saint Gilles Croix de Vie Agglomération participe à l’action de Vendée Numérique, pour permettre une montée en débit des zones les moins bien desservies et pour déployer la fibre optique progressivement sur le territoire.

LA MONTÉE EN DÉBIT ET LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE

 

En 2011, le Conseil Général de la Vendée a mis en place, pour l’ensemble du département, le Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique (SDTAN). Ce schéma a pour objectif de desservir l’ensemble des Vendéens en très haut débit (> 100 Mb) d’ici 2025, dont 80 % grâce à la fibre optique.

Il est animé par le Groupement d’Intérêt Public (GIP) Vendée Numérique associant le Conseil Départemental et le Syndicat d’Énergie de la Vendée (SYDEV).

 

Deux programmes sont mis en œuvre pour cette période 2015 / 2020 :

1 – LA MONTÉE EN DÉBIT (2015-2017) :

La montée en débit vise à supprimer les zones de bas débit, en effectuant des travaux sur le réseau cuivre existant.

Sur le Pays de Saint Gilles Croix de Vie : 11 secteurs vont bénéficier de la montée en débit. Vous pouvez localiser ces secteurs en consultant la carte interactive de Vendée Numérique :

http://www.vendeenumerique.fr/carte-interactive

2 – LE TRÈS HAUT DÉBIT AVEC LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE (2018-2020) :

  • La « Fibre grand public » (zones FttH – Fiber to the Home) pour desservir en très haut débit les quartiers les plus denses de Saint Gilles Croix de Vie et de Saint Hilaire de Riez
  • Les sites prioritaires (FttE – Fibre à l’entreprise) pour desservir en très haut débit les principaux services (zones d’activités économiques, administrations, structures médico-sociales, écoles…)

Vous pouvez localiser les zones concernées par le déploiement de la fibre optique en consultant la carte interactive de Vendée Numérique :

http://www.vendeenumerique.fr/carte-interactive

 

RETOUR
HAUT DE PAGE